contact@viragesudlemans.fr
07 60 03 19 92
Caen B 2-1 Le Mans :

J. Louis bourreau des manceaux

J. Louis bourreau des manceaux

Ce dimanche, les manceaux avaient un périlleux déplacement chez la réserve caennaise. En connaissant le résultat de son principal adversaire, ils se devaient de ramener des points. Mais les sarthois sont tombés sur un Jeff Louis des grands soirs et ont perdu 2-1.

Pour ce nouveau déplacement, le Virage Sud avait décidé de lancer un car. Nombreux supporters ont répondu présents et c’est plus de 80 adhérents du Virage Sud qui ont pris place en tribune pour soutenir leurs protégés. Avec une bâche pour montrer qu’ils sont toujours présent : « VS on tour et pour toujours !  »

Poteau de Thibault

Renforcés par de nombreux pro, l’équipe caennaise n’est pas facile à bouger et le match est fermé pendant plus de 35 minutes. Bien que privé de Créhin en attaque, la première tentative mancelle est l’œuvre de Miranda, imité peu de temps après par Riclin, tout proche de trouver le cadre. 

A la reprise, même scénario. Le Mans domine, accélère de nouveau et se créé de nombreuses occasions. La plus nette, une frappe de Thibault repoussée par le poteau. Un manque de réalisme criant chez les hommes de Richard Déziré. Tout le contraire des pros caennais qui en deux contres, marquent deux fois par Sané, bien servi par Jeff Louis, un ancien de la maison mancelle. En tout fin de match, les mucistes obtiennent un pénalty que Créhin transforme. 

Les supporters du Virage Sud ont assisté à une belle rencontre même si le score n’est pas en faveur de leurs protégés. Pourtant, ils ont donné de la voix pendant 90 mn mais n’ont pas été récompensés de leurs efforts. Dommage …

Prochain match, samedi 18 avec la réception de la réserve de Quevilly.


Compo du mans :
Ferrand – Mara (puis Bamba), Doumbia, Dasquet – Vardin, Pivaty, Simaga (puis Hafidi), Thibault – Riclin, Dupont, Miranda (puis Créhin)

Warning: mysql_close(): no MySQL-Link resource supplied in /var/www/vhosts/FilerWeb04/viragesudlemans.fr/httpdocs/index.php on line 84